La préparation des conserves pour les longues navigations

les-conservesLes conserves

Voici un excellent articles sur la préparation des conserves pour les longues navigations. L’apport est de Sun Dance parti pour quelques mois de navigation dans les eaux du Pacifique !!!

Aujourd’hui ‘hui, c’est le jour des conserves des légumes sur Sun Dance ! Pas besoin de frigo, ni de congélateur, de surgélateur, ni de bocaux prétentieux « Le Parfait » ou consort. Pas de cuisson. La cuisson cela tue les petites bêtes, certes, mais aussi le goût. Plus exactement, cela va le modifier.

C’est sur, que quelquefois, c’est bien de montrer qui est le maitre en les brutalisant un peu. Pour des aubergines grillées par exemple. On débite en tranche, et v’lan, on les plaque sur le grill ! Bien les maintenir et les plaquer fermement sur le grill d’ailleurs, il ne suffit pas de les déposer sur le lit du grill.

Faut les surveiller, voir leurs réactions. Si, elles se tortillent, appuyer dessus avec une fourchette afin qu’elles soient cramoisi de partout. J’ai pris l’exemple des aubergines, mais la technique est valable pour tout.
Mais un peu de chaleur humaine, ne fait pas de mal non plus, plutôt que des grands coups de cuisson sur le feu. Faut être sympa avec nos amis les légumes ! Et ils vous le rendront, en conservant leurs belles couleurs.

Le principe de la conservation (quelques fois, il faut en avoir  : Les bactéries pour vivre, ils leurs faut de l’eau, (ou de l’humidité), de l’air (quasiment toutes les bactéries, il y a des exceptions, cela serait trop facile sinon), une température agréable (subtropical, 15° à 40°) c’est dans cette fourchette de température, qu’elles vont se reproduire en faisant pleins de bébés bactéries.

Il y a aussi le PH (Potentiel Hydrogène). Avec un PH 7, les bestioles prolifèrent. Au dessus ou en dessous cette valeur, beaucoup moins. Du sel (celui-ci va migrer à l’intérieur des cellules par osmose) et de l’huile (qui isole l’aliment de l’air ou migrer à l’intérieur des cellules).

Comme pour nous les humains, car nous sommes une grosse bactérie finalement ! Pour que nous puissions vivre, Il nous faut de l’air, une bonne température, un milieu non agressif. Pour clore le sujet, (et là, je ne parle pas de l’eau de Javel) Il y a aussi la fumaison, qui dessèche (moins d’humidité dans l’aliment) et qui évacue l’air. Si nous allons, dans une ville avec pleins de fumée de pot d’échappement, nous n’allons pas vivre longtemps.
On passe à l’action ?
Donc, comment va-t-on si prendre ? Fastoche. Vous prenez par exemple des poivrons. Un peu d’ail pour le goût. Quelques grains de poivre écrasés. Pas de poivre en poudre, svp, il remonte à la surface. Un peu de gros sel, mieux encore, de la fleur de sel.

Vous mettez cela dans une boite qui se ferme avec 1/3 d’eau de mer ou d’eau salé, (le sel est un conservateur) 1/3 de vinaigre blanc (pour faire baisser le PH), et de l’huile d’olive, qui est un conservateur et qui va former une pellicule en surface, empêchant l’air de venir et bien sur pour le goût.Vous agiter bien, en principe la mer s’en charge. Voilà, pour pouvez mettre ces préparations ensuite sur des pizzas, dans des pâtes, une salade etc…

Pour conserver les citrons. Couper des citrons jaunes en six ou huit. Disposer au fond d’un bocal assez haut et à chaque étage ajouter du gros sel. Laisser macérer 2 jours en secouant de temps en temps et afin que le jus des citrons sorte bien. Si la mer est agitée, cela n’est pas nécessaire  Ajouter si, il le faut du vinaigre blanc afin que les citrons baignent bien. Il faut qu’ils aillent la tête sous l’eau ! Vous pouvez ajouter un peu de cumin, si vous aimé.

L’idéal est de laisser les citrons 1 semaine macérés avant de les consommer. Vous pouvez vous en servir, préalablement tailler en petits morceaux, en les ajoutant à une boite de thon, à une ratatouille de légumes, une pizza, en accompagnement de poisson, avec des pommes de terre etc…

Le tout est de connaitre ces grands principes. Ensuite, à vous de créer, avec vos envies du moment.
Voilà pour ce soir !

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *