Louer un jetski en Espagne ou emprunter un jetski

Louer un jetski en Espagne

Ou emprunter un jetski

 

1. Règles générales pour louer un jetskicourse jet ski

Le jetski doit être immatriculé auprès de la Capitainerie du district. Il doit faire l’objet d’une licence accordée par la Capitainerie. L’âge minimum pour son usage (comme pilote) est de 18 ans. Avec autorisation parentale écrite, son usage est autorisé à partir de 16 ans. Chaque occupant du jetski doit porter un gilet de sauvetage, homologué et aux normes. Evidemment, on ne peut dépasser le nombre autorisé d’occupants fixé par le constructeur. Il doit être assuré en responsabilité civile. Attention, cela signifie que seuls les dégâts aux tiers sont assurés, pas le jetski ni lui-même, ni surtout les utilisateurs. Vous devez donc vérifier avant l’usage ce qui est exactement couvert par l’assurance.

2. Permis exigés pour louer un jetski

  • –       Permis « patron de moto nautica A » : pour une puissance d’au moins 110cv
  • –       Permis « patron de moto nautica B » : pour une puissance entre 55 et 110 cv
  • –       Autorisation de Fédération « patron de moto nautica C » : pour moins de 55cv 

Aucun permis n’est requis pour l’usage du jetski à l’intérieur d’un circuit prévu à cet effet. En Belgique, il n’existe aucun permis spécifique. Ceci implique qu’aucun permis n’est exigé (sauf réglementation locale), à l’exception des eaux navigables intérieures dans lesquelles le jetski doit être piloté avec permis, le brevet de conduite restreint (ou général). Il est à supposer que votre loueur de jetski en Espagne se satisfera de ce brevet. En France, le permis est obligatoire. Le permis côtier (identique au permis bateau) permet de naviguer sur toutes les côtes et sur certains plans d’eau intérieur. Pour la navigation sur les eaux navigables intérieures, il faudra passer l’option « interieur ».

3. Règles de navigation pour louer un jetski

Il est interdit de naviguer près d’une base de location, ni à proximité d’une régate. Il est également interdit de naviguer à l’intérieur d’une zone réservée à la baignade. La zone de baignade est habituellement marquée par une ligne de bouées jaunes. Mais ce n’est pas toujours le cas. Le pilote veillera à ne pas naviguer dans ce cas à moins de 200m de la côte. Pour accoster le jetski, le pilote veillera à toujours utiliser les chenaux prévus à cet effet, s’ils existent. Sinon, il utilisera une trajectoire perpendiculaire à la côte, et toujours à une vitesse ne dépassant pas 3 nœuds (5,4km/h). Il est interdit de naviguer de nuit. Son usage n’est en outre autorisé que par bonne visibilité et par mer calme. Le jetski ne pourra pas être utilisé pour remorquer des objets flottants, excepté son usage par les Autorités ou en cas d’urgence absolue.

4. Conseils de navigation

On conduit pas sous l’effet de l’alcool. On reste à au moins 50 mètres d’un autre jetski, ou de tout autre objet sur la mer (bateau, plateforme, etc.). Il faut être particulièrement vigilant pour éviter les plongeurs ; ils sont généralement annoncés par le pavillon A (blanc et bleu), ou par le pavillon rouge marqué ucrois de st André blanche. Il n’est pas conseillé de partir seul. De plus, il faut toujours prévenir ses proches de sa sortie et mentionner la route et l’heure approximative de retour. Il convient d’avoir toujours une protection contre le froid à disposition, de couleur vive. Pensez à prendre un sac avec des signaux de détresse, et de quoi boire et s’alimenter. Si le jetski a un problème mécanique, il est déconseiller d’essayer de le régler soi-même. Il est déconseillé de partir à la nage, même pour rejoindre la côte. Lors de la prise en main, assurez vous que les normes de sécurité sont respectées et que l’assurance est valide. Naviguer dans l’enceinte de ports est interdit, sauf pour rejoindre directement la mer depuis une marina équipée pour les jetskis, et à une vitesse ne dépassant pas les 3 nœuds. Il faut éviter de naviguer dans les chenaux d’accès aux ports, dans les zones prévues pour le mouillage, ou dans les zones de concentration de bateaux.

5. Règles applicables pour les entreprises de location

L’entreprise de location doit être autorisée par la Capitainerie. Elles devront installer les infrastructures suivantes :

  • –       un circuit délimité par de bouées ;
  • –       une base flottante au bord de ce circuit ;
  • –       un jetski ou embarcation dédié au transport des usagers ;
  • –       un jetski ou une embarcation dédié au sauvetage ;
  • –       au moins deux moniteurs, avec un minimum de un moniteur pour quatre usagers. 

Pour les sorties collectives, il faut de même au moins un moniteur pour quatre participants.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *